07 juillet 2010

BOUH, INTERNET VILAIN PAS BEAU !

Non mais c'est vrai quoi ? Sur Internet ce sont que des vilains pas beaux tout méchant-méchant qui arrêtent pas que de nous embêter, nous le gentil et trèèèès honnête gouvernement français. Pfiouuu lala ! Même plus qu'on peut tranquillement être corrompu sans que des journaleux colporteurs de ragots ne viennent dire du mal de nous ! Non parce que, vous savez Mediapart ce ne sont pas des journalistes, non non ! En fait, ils utilisent des méthodes anti démocratiques et on se croirait presque revenu dans les années 30.

Ah la-la, ces politiciens, tous plus incorrigibles les uns que les autres !
Dans l'affaire Bettencourt-Woerth-Sarkozy, l'UMP a trouvé la parade : le vrai coupable c'est Internet !

Petit rappel des faits pour ceux qui auraient passés ces derniers quinze jours planqués au fin fond du désert de Gobi : Éric Woerth, ex-ministre du Budget, actuel ministre du Travail et trésorier de l'UMP, aurait touché 150 000 euros de la milliardaire Liliane Bettencourt pour le financement de la campagne présidentielle d'un candidat de l'UMP en 2007. Ors, selon les récents rebondissements, un président français lambda que nous appellerons Nicolas S. (parce que bon, j'ai pas envi de voir débarquer chez moi la gestapo hein !) aurait lui aussi touché de rondelettes enveloppes et ce, une fois par mois entre 1995 et 2007.

"Cannellonis !" me lance à ma gauche un quelconque ministre d'un certain gouvernement de France.
"On dit calomnies monsieur hein !"
"Ah ? Bon, heu... calomnies alors !"
"Oui, voilà c'est mieux"

Ils sont très forts ces Umpistes pour attaquer direct lorsqu'ils se sentent menacés, acculés et plein d'autres mots qui finissent par "és" (et qu'on résumera par : "on est dans la merde les gars !"). Vraiment très très forts !
Le problème, c'est que derrière, le poids des arguments est égale à environ 0,00001 gramme. Entre un Christian Estrosi qui dit que le média(part ?) à l’origine des principales révélations, lui "rappelle une certaine presse des années 30", un Hervé Morin qui regrette la "compétition effrénée entre la presse médiatique classique et internet""plus rien n’est contrôlé" (comprenez : "où ON ne peut rien contrôler") et un Xavier Bertrand accusant Mediapart d’user de "méthodes fascistes" (et qui se fait du coup attaquer en diffamation par Edwy Plenel, directeur de la rédaction de Mediapart), on touche le fond de la mauvaise foi érigée en art. Manque à l'appel un Frédéric Lefebvre pas avare de connerie et autres propos complètement à l'ouest, puis un Sarko 1er spécialiste de la "phrase du jour copyright Le Petit Journal de Canal +", et je pense qu'on aura bien rigolé ces derniers jours.
Et y-a encore qui disent que si tout merde en France c'est à cause des arabo-musulmans caca beurk ?! Certains devraient vraiment s'acheter un cerveau sur e-bay !

 

Posté par Nobuko à 23:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur BOUH, INTERNET VILAIN PAS BEAU !

Nouveau commentaire