Je me suis rendu compte récemment que cela faisait vingt ans cette année que j'avais fait connaissance avec l'un des groupes de rock les plus épatants du siècle dernier, je veux bien entendu parler de ACDC !
En effet, en 1990 je découvrais, jeune adolescent ébahis tout dévoué à la cause de feu le Top 50 de ce cher Marc Toesca, le vidéo clip totalement hallucinant de... THUNDERSTRUUUUUCK !!!
Pour moi, ce fut une révélation ! Je n'avais jamais entendu ni rien vu de tel de toute ma jeune vie (à l'époque).
Ce chanteur au look de routier américain avec sa voix de coq châtré m'a immédiatement fasciné, et puis ce morceau de guitare entêtant du nabot Angus et dans une moindre mesure de son frangin, n'arrivait plus à quitter ma tête. Le chauve Chris Slade était aussitôt devenu pour moi le plus grand batteur du monde de l'univers du Cosmos, la basse vrombissante du classe Cliff Williams me donnait des envies de sauter en rythme; c'était comme si cette chanson me parlait, comme si elle me hurlait dans les oreilles "regarde gros nul devant quoi t'es passé durant toute ton enfance !". J'avais le sentiment que tout dans Thunderstruck avait été fait pour moi, comme un puissant choc électrique ayant l'unique but que de me réveiller et me convertir à la cause du hard-rock. Un an plus tard, j'avais les cheveux longs, je portais un T-shirt Guns'n'Roses en quasi permanence et je n'écoutais quasiment plus que du metal. Qui a dit que les adolescents étaient influençables ?

Tiens pour la peine, je me concocte une petite playlist ACDC pour le blog !